Des étudiants ABCD s’intéressent à la santé – sécurité dans les fermes bio !

Des étudiants de la Licence Pro ABCD travaillent en partenariat avec la MSA 07 26 42 sur l’influence du mode de production biologique sur la santé – sécurité au travail dans les exploitations agricoles.

Dans le cadre de leur cursus universitaire, un groupe d’étudiants de la Licence Professionnelle ABCD (Agriculture Biologique : Conseil et Développement) a effectué une enquête, au printemps 2016, auprès d’agriculteurs disposant d’une certification bio sur leur perception de l’impact de leur mode de production biologique sur des éléments de la santé et sécurité des personnes travaillant dans leur ferme.
logo_mfrA la suite d’échanges entre les services de la MSA Ardèche Drôme Loire et des formateurs de la MFR d’Anneyron, la MSA a passé commande pour un « projet tuteuré », une séquence pédagogique de la Licence Pro sur 3 semaines où les étudiants fonctionnent par équipe en mode projet avec une certaine autonomie. La « commande » de la MSA était de rassembler des informations sur l’impact du mode de production biologique sur les conditions de travail.

Fin 2015, près de 10% des emplois agricoles en France sont assurés dans des fermes bio, soit 69 000 Unités de Travail Annuel (UTA). Les fermes bio génèrent plus d’emplois que les exploitations conventionnelles : 2,4 UTA en
bio contre 1,5 en moyenne. Selon l’Agence Bio, au total, 100 000 emplois sont directement générés par la bio en France en équivalent temps plein, représentant une valeur ajoutée importante pour la vie économique et sociale des territoires.

En Ardèche-Drôme-Loire, plus de 4000 actifs travaillent dans les fermes bio. Dans la Drôme, premier département bio de France, c’est plus de 25 % des actifs agricoles qui travaillent sur des fermes bio. (1042 exploitations bio, 18 % de la SAU).

Lire l’article complet ici !